Glaces, sorbets et crèmes glacées. Pâtisseries surgelées et viennoiseries surgelées. Beignets surgelés, brioches surgelées, bugnes surgelées et mascottes surgelées. Bienvenue sur le site Erhard.
Installez le lecteur FLASH pour voir la totalité des contenus du site.
Tous les contenus informatifs sont toutefois visibles sans Flash.


Pour télécharger le plug-in Flash sur le site d'Adobe : cliquez ici



ok
contactez nous
version française
english version
deutsche version
chinese version
ok
comment s'inscrire
Facebookez !
Titre du visuel

Erhard a dorénavant sa communauté en ligne sur Facebook. Rejoignez-nous : Facebook  suite...
Histoire
1961 : Les débuts avec Charles Erhard
1961 : Les débuts avec Charles Erhard

1980 : Développement de la vente ambulante
1980 : développement de la vente ambulante

1986 : Ouverture du « Festival des glaces »
1986 : ouverture du « Festival des glaces »

1992 : Le site semi industriel de Denney avec le magasin
1992 : le site semi industriel de Denney avec le magasin

L'usine de Masevaux aujourd'hui
L'usine de Masevaux aujourd'hui

Site Thurey-Le-Mont
L'usine de Thurey-le-Mont

CPCE
CPCE

L'usine d'Etupes
L'usine d'Etupes

1961 : Charles ERHARD achète sa 1ère turbine CARPIGIANI, qui permet de fabriquer 2 à 3L de glace par heure et vend ses glaces dans une 2 CV au bord des lacs et dans les petits villages de la région de Masevaux (68).

1980 : Son fils, Denis ERHARD, alors âgé de 18 ans, reprend l’activité familiale dont le CA s’élève à 53000€.

Début des années 80 : L’activité se développe progressivement, une dizaine de petits véhicules sillonnent la campagne. Pendant leurs congés d’été, d’anciens camarades de classe accompagnent Denis Erhard et participent à la vente de glaces en cornets.

1983 : L’entreprise, située dans la vallée de Masevaux, se déplace à Denney (90), à proximité de Belfort et sa zone d’activité s’élargit...

1986 : Afin de désaisonnaliser l’activité, une nouvelle chaîne de production est installée (capacité de 100l/H). Le beau frère de Denis Erhard, Bertrand WEISS, chef pâtissier, rejoint l’équipe et apporte son savoir-faire dans la confection d’entremets glacés. Un ancien camarade, Guy HAFFNER, se charge de développer le réseau commercial. Les produits jusque là proposés aux restaurateurs du Territoire de Belfort et du Haut-Rhin, sont maintenant distribués dans toute l’Alsace et la Franche-Comté. 1986 marque également l’ouverture du restaurant glacier «Le Festival des Glaces».

1992 : Une usine de 1000 m² est achetée à Denney et une nouvelle ligne de fabrication, d’une capacité de production de 300l/H, y est installée. Le CA s’élève à 1,5 millions d’€.

1992-1998 :
Glaces Erhard devient un spécialiste des desserts glacés et consolide son offre en desserts individuels et à partager. L’activité de l’entreprise s’est étendue à l’ensemble du marché français. Les produits Erhard sont maintenant vendus à travers la Grande Distribution (enseignes nationales, Distributeurs spécialisés, Home service).

1997 : Construction d’une usine de 5400 m² à Masevaux. C’est le retour sur les terres d’origine. De nombreux investissements permettent de rationaliser la production et d’améliorer la productivité (une nouvelle ligne de production permet de fabriquer 2000l/H), tout en maintenant la politique de «Qualité et Créativité» qui a fait le succès de l’entreprise jusqu’alors. Premiers pas à l’export et premières fabrications de produits à marque de distributeur.

1998 :
La modernité et la flexibilité de la nouvelle usine permettent de gagner de nouveaux marchés. Glaces Erhard est maintenant un acteur important du marché français.

Fin 2002 : Agrandissement de l’usine de Masevaux, qui passe de 5400 à 7700 m², le siège social est transféré à Masevaux. Cette période est marquée par divers investissements dont la création de l’entrepôt frigorifique. Le site de Denney se spécialise dans la confection de petites séries d’entremets très élaborés. L’offre en GMS est renforcée et la gamme des bacs 1L Les Authentiques est lancée. Le CA est alors de 8 millions d’€.

2003 : Pour compléter son offre en desserts, Glaces Erhard fait l'acquisistion d'une usine de 4000 m² située à Besançon (25) et crée une gamme de pâtisseries surgelées. C’est la naissance d’Erhard Pâtissier.

2004 : Acquisition d’une usine de 10000 m² à Thurey-Le-Mont (25). En plus de la fabrication de pâtisseries surgelées, les productions de beignets et de brioches surgelées viennent compléter l’offre. Le CA est alors de 13 millions d’€.

2006-2009 : Réorganisation et modernisation des lignes de productions de pâtisseries à Thurey-Le-Mont. Ces lourds investissements permettent à Erhard Pâtissier de devenir un intervenant national incontournable pour la Pâtisserie surgelée.

2010 : Création et ouverture du centre logistique CPCE (Centre de Préparation des Commandes d’Etupes) permettant de stocker l’ensemble des produits du groupe, glaces et pâtisseries, et d’expédier les commandes.

2011 : Réorganisation complète du site de Masevaux (agrandissement, mise en place de nouveaux outils, de nouvelles lignes de production) qui permet d’augmenter les capacités de production et d’élargir l’offre produits.

2013 : Ouverture d’une nouvelle usine de 2000 m² dédiée à la fabrication de beignets et donuts surgelés. Elle est implantée sur le site de Thurey-Le-Mont (25), à côté de l’usine de pâtisseries surgelées. L’offre est complètement revue, et les capacités de production sont décuplées.

Ouverture d’une nouvelle usine de 2000 m² à Etupes (25), implantée à côté du centre logistique CPCE. Cette usine équipée de matériel de dernière génération est dédiée à la fabrication de glaces et sorbets en vracs (conditionnés en bacs et en pots).
Cette nouvelle structure permet au groupe Erhard de déployer à plus grande échelle son savoir-faire dans la fabrication de glaces et sorbets, tout en perpétuant les recettes qui ont fait son succès avec, notamment, la mise en œuvre de matières premières de qualité (lait frais de la ferme, crème fraîche, beurre, jaune d’œuf, fruits et purées de fruits…) scrupuleusement sélectionnées.
Les capacités de production de cette usine peuvent atteindre 6 millions de litre par an. 
Le groupe s’ouvre ainsi à de nouveaux marchés et confirme son souhait de devenir un acteur incontournable sur le marché de la glace.